La quête d'Ewilan

Voici LE fow sur La quête d'Ewilan, inacarnez un personnage, et explorez le mon de Gwendalavir.
 
AccueilPortailFAQGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ellundril Chariakin

Aller en bas 
AuteurMessage
Ellundril
Apprentie marchombre ~ Modératrice
Apprentie marchombre ~ Modératrice
avatar

Messages : 539
Date d'inscription : 02/10/2009
Age : 21
Localisation : Dans son lit, en train de jouer à cache-cache avec ses rêves ou dans une salle de répètition, rangeant les notes part couleurs ou encore sur son balcon, chantant la lune.

Feuille de personnage
surnom: Ell
Relations:
amoureux(se): Attendez que je vous raconte la suite ...

MessageSujet: Ellundril Chariakin   Sam 12 Déc - 16:32

Prénom : Ellundril
Nom : Ellundril Chariakin
Age : 13
Sexe : Féminin
Groupe : Marchombre
Rang : Apprentie Marchombre
Description Psychologique et Caractère : Plutôt de nature joyeuse et enjouée, il ne faut pas s’inquiéter si elle rouspète par temps de pluie. Son arme favorite ? L’ironie. Souvent impulsive, elle réagit a l’instinct. Dans ces préférences on compte le risque, l’aventure mais aussi la nuit et son éternel silence. Silence. Maitre-mot fondamental dans sa conception de l’être marchombre.
Description Physique : Ellundril est aussi grande que 1,78 mètre dans l’autre monde. Ses long cheveux noir descendent j’usqu’au bas de son dos toujours coiffés en queue de cheval. Elle a une peau couleur marbre blanc faisant ressortir l’éclat de ses yeux cristal.
Qualités : Confiante (parfois trop), énergique, tonique, adore apprendre, découvrir, ne cède jamais facilement.
Défauts : Ne réfléchit jamais avant d’agir, répond trop vite à une provocation, n’en fait qu’a sa tête, d’ordre suicidaire, adore embêter les autre, déteste recevoir des ordres.
Histoire : C’était une journée sans nuages, sans vents, le soleil était au zénith, il faisait chaut. La petite fille courait dans la prairie, les bras ouverts, elle était heureuse. Ses parents tenaient une ferme dans un petit village près des champs et du sous-bois et dès qu’elle n’était pas de corvée, la petite fille s’en allait se promener, une petite besace sur les épaules et revenait le soir très tard pour le souper. C’était pendant une de ses journée que sa vie à basculée. Elle revenait de la grande prairie et sautait de joie à l’idée de pouvoir manger un bon repas. Elle s’arrêta un instant l’histoire de reprendre son souffle. Au loin on entendit une forte détonation, comme une explosion. Un nuage de fumée noire monta dans le ciel, assombrissant le bleu du ciel. La petite fille reprit sa course, plus vite. Le nuage grandissait. Quand, elle fut arrivée à l’entrée de son village elle ne trouva que cendre et désolation ; les maisons étaient calcinées, leurs murs couverts de suies et il ne restait plus rien de leur toit en chaume. Plus loin, on entendait des bruits de lutte. Luttant contre la tentation de pleurer, la petite fille se mit à la recherche de ses parents. Arrivée devant sa maison, la scène fut épouvantable ; jamais elle n’oublierait sa mère la gorge ouverte gisante et son père, à côté d’elle, un couteau dans le cœur. Les jambes de la petite fille tremblaient, elle était en larmes. Elle se mit à genoux, le visage enfouie dans les mains, gémissant le nom de ses parents. Les bruits de luttes se rapprochaient de plus en plus. Soudain, au coin du mur, un homme surgit à dos de cheval ; le visage caché par un masque noir, un sabre dans une main et une faux dans l’autre. Il fit avancer sa monture et d’un geste lasse trancha la tête de la gamine. Où plutôt essaya de lui trancher la tête. La petite fille avait fait une roulade arrière et avait facilement évité le coup de sabre. Le cavalier ria d’un rire sans joie, descendit de sa monture et se planta devant elle. A cette distance on pouvait distinguer la couleur de ses yeux ; des yeux cristal comme ceux de la petite fille, mais cela étaient plus froids. Il leva son arme et allait l’abattre sur elle. La petite fille le savait cette fois-ci elle n’éviterait pas le coup. Il allait abattre son arme quand un groupe d’homme armée jusqu’aux dents, toutes armes dehors, se précipita sur lui. De l’autre coté de la rue, un autre groupe d’hommes apparu. Mais ceux-ci étaient masqués. Comme le cavalier. Celui-ci remonta sur son cheval comme si la gamine n’existait pas. Les deux groupes chargèrent, en même temps, et puis ce fut le cataclysme. Des armes, des casques, des armures, mais aussi des parties du corps volants en tout sens. Un homme masqué sortit de la mêlée et se dirigea vers la petite. Pour la troisième fois de la journée, on essaya de la tuer. Un deuxième homme sortit de la mêlée, mais cette fois-ci, il était du camp adverse. Il fit tomber mon asseyant et l’embrocha. Il prit le poignard que le père de la gamine tenait dans son point crispé et le lui fourra dans la main. Ensuite il la plaça sous son bras et se mit à courir ; tout ça en quelques secondes. Il courait vite, très vite. Tellement vite que j’avais l’impression que ses pied ne touchaient plus le sol. En très peu de temps l’homme atteignit le sous bois. Il me cacha derrière une grosse pierre. Et s’en alla en m’ordonnant de ne pas bouger. Après le départ de l’homme, il se passa un le moment dans le silence et l’immobilité. Finalement la petite fille décida d’examiner son poignard qu’elle avait dans les mains. Il avait un manche d’argent et une pierre bleue séparait la garde de la lame. La fillette était dépassée par les événements et trop fatiguée pour réfléchir. Elle calla sa tête contre la mousse et s’endormit. Au village, le sabre d’un homme transperça le dernier ennemi. Avec les survivants, il remonta dans le sous bois à cheval. Non loin d’une clairière, derrière une grosse pierre, il retrouva la fillette qu’il avait cachée avant de repartir combattre, endormie. Il l’a pris dans ses bras puis se tourna vers les autres personnes qui l’accompagnaient :
« Nous rentrons ! dit-ils. En route vers la Citadelle de Frontaliers. »
Codes [deux cachés dans le règlement] : OK By Mely


Dernière édition par Ellundril le Mer 5 Jan - 19:31, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ptitnuage.wordpress.com/
Melyah
Maître marchombre (légende vivante)~ Méssante admin sadique, cynique ET mégalo
Maître marchombre (légende vivante)~ Méssante admin sadique, cynique ET mégalo
avatar

Messages : 454
Date d'inscription : 27/06/2009
Age : 24
Localisation : partout où le vent me portera

Feuille de personnage
surnom: mely
Relations:
amoureux(se):

MessageSujet: Re: Ellundril Chariakin   Sam 12 Déc - 19:30

IL te manque deux lignes de description psychologique, sinon c'est tout bon, je valide dès que tu as rajouté ces deux lignes... Fais aussi attention dans ton histoire, tu mélange le "je" et le "elle", tu as le droit de faire l'un ou l'autre, mais pas les deux à la fois, sinon ça veut plus rien dire. Et n'oublie pas de mettre un avatar aussi.
Bon, sinon, je suis pas seulement la méchante admin qui dit que ce qui va pas donc je n'aurais qu'un truc à ajouter : Bienvenue parmi nous ! Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eppryah
Impératrice Mentaï ~ Admin Princ' =D ~ Sadique Amoureuse Dépressive Droguée
Impératrice Mentaï ~ Admin Princ' =D ~ Sadique Amoureuse Dépressive Droguée
avatar

Messages : 302
Date d'inscription : 27/06/2009
Age : 21
Localisation : Dans tes pires cauchemars

Feuille de personnage
surnom: Princ'
Relations:
amoureux(se): Je n'ai pas de coeur...

MessageSujet: Re: Ellundril Chariakin   Sam 12 Déc - 20:35

Bienvenue !
(15 ans c'es
t pas un peu jeune pour être Marchombre ?)

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laquetedewilan.forumactif.org/
Melyah
Maître marchombre (légende vivante)~ Méssante admin sadique, cynique ET mégalo
Maître marchombre (légende vivante)~ Méssante admin sadique, cynique ET mégalo
avatar

Messages : 454
Date d'inscription : 27/06/2009
Age : 24
Localisation : partout où le vent me portera

Feuille de personnage
surnom: mely
Relations:
amoureux(se):

MessageSujet: Re: Ellundril Chariakin   Lun 21 Déc - 11:47

Très bien !
Je modifie ton premier message pour que ça prenne pas toute la place (a l'avenir, quand tu fais une erreur, édite le message) et après je te valide.
Mets un avatar dès que tu peux
Wouellcomme ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eppryah
Impératrice Mentaï ~ Admin Princ' =D ~ Sadique Amoureuse Dépressive Droguée
Impératrice Mentaï ~ Admin Princ' =D ~ Sadique Amoureuse Dépressive Droguée
avatar

Messages : 302
Date d'inscription : 27/06/2009
Age : 21
Localisation : Dans tes pires cauchemars

Feuille de personnage
surnom: Princ'
Relations:
amoureux(se): Je n'ai pas de coeur...

MessageSujet: Re: Ellundril Chariakin   Lun 21 Déc - 14:56

Je lock.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laquetedewilan.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ellundril Chariakin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ellundril Chariakin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Commentaires [Citations de Ellundril Chariakin]
» Citations de Ellundril Chariakin
» Ellundril Chariakin
» Citations
» Le Rentaï et la greffe.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La quête d'Ewilan :: Avant de commencer :: Présentations-
Sauter vers: